#Cybersécurité #GDPR #RGPD #vieprivee #confidentialite #protectiondesdonnées #securiteinformatique

Les entreprises françaises, tout comme les allemandes et les britanniques, ont une compréhension partielle du Règlement Général sur la Protection des Données personnelles (RGPD). Les freins culturels et technologiques peuvent impacter négativement leurs revenus.

Les résultats du « Rapport Européen sur la Confidentialité des Données » de Symantec révèle que 96 % des entreprises françaises, allemandes et britanniques n’ont qu’une compréhension partielle du Règlement général sur la Protection des Données personnelles (RGPD).

Menées auprès des décideurs informatiques et des dirigeants de 900 entreprises en France, en Allemagne et au Royaume-Uni, l’étude montre notamment que 92 % des sociétés françaises sont inquiètes quant à leur capacité à être en conformité avec le RGPD. 22 % des personnes interrogées en France (23 % dans les autres pays) pensent que leur entreprise ne sera soit pas du tout soit seulement partiellement en conformité avec le RGPD d’ici 2018.

symantec

 

Ce manque d’assurance de respecter la date butoir de mai 2018 implique pour les entreprises un risque de s’exposer à de lourdes pénalités qui pourraient entraver leur activité et prospérité. 75 % des entreprises françaises n’estiment pas que leur capacité à respecter ces éléments est un facteur déterminant pour leurs clients, alors même que les demandes relatives à la sécurité des données concernent 44,5 % des transactions.

 

 

 

Le rapport montre également que de nombreuses entreprises n’ont pas encore commencé à travailler sur les changements culturels et organisationnels nécessaires avant mai 2018.  Les premières mesures seront le recrutement de personnel informatique : 39 % des entreprises françaises prévoient d’y avoir recours, la refonte complète des stratégies de sécurité (35 %) et l’augmentation des formations en sécurité (43%).

Les Français se montrent plus enthousiastes quant à l’avantage concurrentiel induit par le RGPD : 43 % contre 30 % de leurs homologues européens, un enthousiasme du reste plus prégnant chez les dirigeants d’entreprise que chez les décideurs informatiques.

Vous pouvez accéder au Communiqué de Presse produit par Symantec

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *