#Barter #outildefinancement #economielocale #marketplace #BtoB #economiecollaborative

France Barter lance pour Orléans Val de Loire Technopole la 1ère plateforme régionale d’échanges inter-entreprises

orleans barterC’est une première en France , un acteur public lance un réseau d’échanges inter-entreprises pour développer les interactions entre les TPE et PMEs locales grâce à ce mode de commerce collaboratif.

 

 

Fort de 5 années d’expérience à développer cette pratique la start-up sous forme coopérative France Barter fournit à OVLT (Orléans Val de Loire Technopole) une place de marché permettant aux entreprises d’Orléans et de la région Centre d’inscrire offres et besoins et d’avoir accès à un outil transactionnel avec le « Orléans Barter », une unité de compte interne dédiée au paiement sur le réseau.

En outre France Barter a formé les salariés de la technopole aux techniques d’animation du réseau afin d’assurer les mises en relations et ainsi la fluidité des échanges.

Après avoir vendu des marques blanches pour organiser ce système d’échanges entre professionnels pour le monde industriel avec la plateforme https://www.barterclusters.fr et une plateforme pour le monde agricole (en cours de lancement), France Barter a travaillé depuis plusieurs années avec la technopole pour le lancement de Orléans Barter la 1ère plateforme régionale poussée par la technopole.

Dès la semaine de lancement, une vingtaine d’entreprises se sont inscrites parmi lesquelles un traiteur, un hôtel , des agences web, une société réalisant des vidéos d’entreprises, un fleuriste proposant de la décoration florale, un cabinet comptable, une start-up réalisant des bornes vidéo et bientôt des médias locaux proposant des invendus d’espaces publicitaires… Déjà plusieurs mises en relation ont été amorcées et une transaction est en cours de réalisation avec les 1ers Orléans Barter qui seront crédités sur le compte de l’entreprise vendeuse et débités sur le compte de l’entreprise acheteuse qui sera alors tenue de réaliser à son tour une prestation auprès d’un membre du réseau pour compenser…

Le Barter contribue à renforcer le business entre les entreprises locales en proposant avant tout un outil place de marché permettant à chacun d’identifier des actifs inutilisés et de déterminer les dépenses ou projets d’investissement à financer. Travailler de façon collaborative sur un principe de mutualisation pour des entreprises favorise la confiance et limite les contraintes budgétaires liées à la trésorerie afin de déclencher plus rapidement les achats. La ville de Nantes a tenté cette expérimentation avec la mise en place de Sonantes en 2013 plus apparentée à une monnaie locale car elle englobe aussi dans l’approche les particuliers (BtoC) ;  Orléans Val de Loire Technopole qui avait été impliqué depuis 2011 dans l’étude menée par Bercy sur le sujet des plateformes d’échanges de biens et de services entre professionnels a décidé de faire confiance a France Barter pour ce service BtoB.

Normalement, l’adhésion à la plate-forme est de 235 euros et France Barter récupère 5 % des échanges (exprimés en bart€r, sur la base : un bart€r égale un euro). Mais la Technopole, dont la mission est d’aider les entreprises locales à se développer souhaite ne pas prélever de commissions, de rendre la première année d’adhésion gratuite et de descendre le tarif à 200 € ensuite.

Affaires à suivre… sur Orléans Barter :

www.orleansbarter.com

https://www.youtube.com/watch?v=eCbwUgB36O8

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *