Une plateforme d’échanges BtoB dédiée au monde agricole : Agri-echange

#barter #economiecollaborative #digitalagricole #fintech #innovationpaiement #marketplace

France Barter lance une plateforme d’échanges BtoB dédiée au monde agricole : Agri-echange

une plateforme d'échanges BtoB dédiée au monde agricole : Agri-echange

 

Les plateformes digitales au service du monde agricole. Les exploitations agricoles sont d’ores et déjà dans une dynamique collaborative de mutualisation, de prêt de machines, d’achats groupés , de partage de compétences et de bonnes pratiques.

 

 

Assez logiquement, un regroupement d’exploitations en région Haute Marne a l’initiative de Catherine Rabiet souhaitent expérimenter un système Barter : troc avec une monnaie interne au réseau permettant des achats et de ventes avec une unité de compte basée sur l’euro permettant de comptabiliser les factures payée par compensation. Les exploitations peuvent ainsi plus facilement  collaborer entre voisins et accéder à des prestations ou produits sans sortie de trésorerie en se facturer en Agri-€uros sur la plateforme.

Avec un tel outil digital , les échanges vont s’accélérer d’abord localement mais aussi avec une extension à d’autres nouveaux écosystèmes

L’association Maillage dématérialise le classeur de bord des bateaux de pêche avec Oodrive

#Dématérialisation #ClasseurdeBord #iExtranet #Partage #CollaborationenLigne

 

maillage

 

Maillage est une association créée spécifiquement pour déployer le projet « Kogus », une initiative qui favorise la dématérialisation du « classeur de bord » des bateaux de pêche.

L’objectif de l’association Maillage est de regrouper l’ensemble des documents obligatoires et utiles afin de simplifier le quotidien de ses adhérents.

 

Pour développer une initiative durable et favoriser une adhésion nationale, l’association s’appuie sur un comité technique regroupant l’administration maritime et les entreprises de pêche. Ensemble, ils élaborent une première version papier permettant d’organiser les informations, selon un modèle commun à tous les navires. Mais l’association s’oriente finalement vers une version numérique, plus souple et plus performante.

Maillage équipe des bateaux n’ayant qu’un accès restreint à Internet. Les mises à jour ne peuvent être effectuées que durant les heures passées à terre grâce à un accès wifi. Le classeur dématérialisé doit être accessible hors connexion durant tout le temps passé en mer.

L’association s’oriente donc vers une version numérique, et plus spécifiquement vers iExtranet, une solution de partage et collaboration en ligne du groupe Oodrive. Une tablette préconfigurée avec iExtranet est fournie à chaque nouvel adhérent. La solution met à jour l’ensemble des nouvelles données à chaque fois que le navire est à terre, via le wifi installé dans les ports. Les différents documents peuvent ensuite être consultés en mer en mode hors-connexion.  

Cette version digitale du classeur de bord est utilisée par les différents corps de métier qui circulent entre la passerelle, le pont ou la salle des machines. Quelques usages sont particulièrement précieux pour les capitaines qui sont avant tout des chefs d’entreprise soumis aux obligations du cadre légal français et européen :

. Disposer de documents officiels toujours à jour et disponibles en cas de contrôle

. Informer rapidement de nouvelles obligations

. Optimiser les outils de prévention des risques

. Constituer une base de données SDS (Safety Data Sheet)

Par ailleurs, certains dossiers doivent être consultables par l’ensemble des adhérents alors que d’autres doivent être accessibles uniquement par un nombre restreint de personnes. En outre, chaque bateau dispose d’un dossier individuel qui n’est visible que par son équipage, et dans lequel on retrouve tous les documents qui lui sont propres.

Guy Le Berre, coordinateur du projet « Kogus » (nuage en breton) est conquis par l’outil :« iExtranet est parfaitement adapté, nous associons des droits spécifiques à chaque adhérent. Certains sont de petits artisans, avec un seul bateau et un équipage de 2 ou 3 personnes mais nous équipons aussi des armements avec près de 80 marins. Pour ces derniers, nous ouvrons un accès administrateur à partir duquel ils gèrent l’ensemble des dossiers de leur navire. L’outil répond à 200% à nos attentes, il va au-delà de ce dont nous avions besoin ». 

Actuellement, l’association observe un taux d’équipement atteignant les 100% dans certains ports de sa région.

En savoir plus

Partage et Collaboration en ligne

Oodrive

La transformation digitale des entreprises passe aussi par celle des commerciaux.

#TransfoNum #Digital #Mobilité #Collaboratif #DéveloppementCommercial #Commerciaux #Ventes #Tablettes

La transformation digitale des entreprises passe aussi par celle des commerciaux.

 

Tablet2Les sujets de transition numérique sont vastes dans les entreprises. La RH, la sécurité, le web, le e-commerce, la dématérialisation, la communication… sans oublier la relation client et le service commercial. Les commerciaux savent-ils vendre à l’ère du digital ? Là aussi, les thèmes sont nombreux. Le digital s’impose aujourd’hui comme une réalité quotidienne pour les directions commerciales qui se doivent d’être plus réactives que leurs concurrents, eux aussi en pleine transformation.

 

 

Parmi les décisions, il ne s’agit pas seulement d’équiper leurs forces de ventes avec une tablette tactile mais il faut impérativement leur fournir un outil tactile pour les aider à vendre, comme le préconise Okalys. L’accompagnement doit être global, car pour être performant et développer son business il faut que le digital soit pleinement intégré dans la stratégie commerciale. De nouveaux outils digitaux pour les commerciaux et leurs directions permettent d’optimiser le discours commercial, de l’uniformiser et de faire vivre les contenus pour interagir avec le client. Il ne faut plus que le commercial et son client soit face à face mais côte à côte. Ceci est possible grâce à la tablette tactile d’une part mais aussi d’un outil d’aide à la vente digital tel qu’un book de vente tactile.

Les forces de vente sont nomades et il est important d’intégrer cet élément dans la réflexion de la transformation digitale des commerciaux. Puisqu’ils sont nomades, ils ont besoin d’accéder à leurs documentations commerciales à tout moment et n’importe où, c’est-à-dire travailler en mode déconnecté. Ils ont aussi tous besoin de travailler avec le même support afin de garder un discours cohérent, à jour et organisé de façon stratégique. Il faut donc un support digital d’aide à la vente qui permette une communication entre le siège et le terrain.

La transformation numérique doit amener les commerciaux à ne plus faire d’informatique en entretien de vente tout en gagnant en performance commerciale et en faisant leur métier : vendre.

C’est ce que propose Okalys depuis plus de 10 ans. Pour en savoir + : http://www.okalys.fr

France Barter lance pour Orleans Val de Loire Technopole la 1ère plateforme régionale d’échanges inter-entreprises

#Barter #outildefinancement #economielocale #marketplace #BtoB #economiecollaborative

France Barter lance pour Orléans Val de Loire Technopole la 1ère plateforme régionale d’échanges inter-entreprises

orleans barterC’est une première en France , un acteur public lance un réseau d’échanges inter-entreprises pour développer les interactions entre les TPE et PMEs locales grâce à ce mode de commerce collaboratif.

 

 

Fort de 5 années d’expérience à développer cette pratique la start-up sous forme coopérative France Barter fournit à OVLT (Orléans Val de Loire Technopole) une place de marché permettant aux entreprises d’Orléans et de la région Centre d’inscrire offres et besoins et d’avoir accès à un outil transactionnel avec le « Orléans Barter », une unité de compte interne dédiée au paiement sur le réseau.

En outre France Barter a formé les salariés de la technopole aux techniques d’animation du réseau afin d’assurer les mises en relations et ainsi la fluidité des échanges.

Après avoir vendu des marques blanches pour organiser ce système d’échanges entre professionnels pour le monde industriel avec la plateforme https://www.barterclusters.fr et une plateforme pour le monde agricole (en cours de lancement), France Barter a travaillé depuis plusieurs années avec la technopole pour le lancement de Orléans Barter la 1ère plateforme régionale poussée par la technopole.

Dès la semaine de lancement, une vingtaine d’entreprises se sont inscrites parmi lesquelles un traiteur, un hôtel , des agences web, une société réalisant des vidéos d’entreprises, un fleuriste proposant de la décoration florale, un cabinet comptable, une start-up réalisant des bornes vidéo et bientôt des médias locaux proposant des invendus d’espaces publicitaires… Déjà plusieurs mises en relation ont été amorcées et une transaction est en cours de réalisation avec les 1ers Orléans Barter qui seront crédités sur le compte de l’entreprise vendeuse et débités sur le compte de l’entreprise acheteuse qui sera alors tenue de réaliser à son tour une prestation auprès d’un membre du réseau pour compenser…

Le Barter contribue à renforcer le business entre les entreprises locales en proposant avant tout un outil place de marché permettant à chacun d’identifier des actifs inutilisés et de déterminer les dépenses ou projets d’investissement à financer. Travailler de façon collaborative sur un principe de mutualisation pour des entreprises favorise la confiance et limite les contraintes budgétaires liées à la trésorerie afin de déclencher plus rapidement les achats. La ville de Nantes a tenté cette expérimentation avec la mise en place de Sonantes en 2013 plus apparentée à une monnaie locale car elle englobe aussi dans l’approche les particuliers (BtoC) ;  Orléans Val de Loire Technopole qui avait été impliqué depuis 2011 dans l’étude menée par Bercy sur le sujet des plateformes d’échanges de biens et de services entre professionnels a décidé de faire confiance a France Barter pour ce service BtoB.

Normalement, l’adhésion à la plate-forme est de 235 euros et France Barter récupère 5 % des échanges (exprimés en bart€r, sur la base : un bart€r égale un euro). Mais la Technopole, dont la mission est d’aider les entreprises locales à se développer souhaite ne pas prélever de commissions, de rendre la première année d’adhésion gratuite et de descendre le tarif à 200 € ensuite.

Affaires à suivre… sur Orléans Barter :

www.orleansbarter.com

https://www.youtube.com/watch?v=eCbwUgB36O8

 

 

Expedia déploie Dropbox Business en seulement deux semaines et remplace son ancien système de partage de fichiers

#dropbox #expedia #témoignage #collaboration #cloud
Expedia déploie Dropbox Business en seulement deux semaines et remplace son ancien système de partage de fichiers

EXPEDIAPlutôt que de se contenter de la solution OneDrive, la solution de stockage incluse dans Office 365, l’agence de voyages en ligne Expedia a préféré déployer Dropbox Business auprès de l’ensemble de ses employés dans le monde.

En effet, Dropbox Business répond parfaitement aux besoins de partage de fichiers volumineux d’Expedia, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’entreprise.

Avec environ 30 % des collaborateurs qui utilisaient déjà Dropbox pour mener à bien leurs missions, Expedia a estimé que cette utilisation répandue simplifierait nettement la transition et formation des employés vers Dropbox Business. Aujourd’hui, en plus d’utiliser Office 365, les différentes équipes d’Expedia (informatique, marketing, service client, etc.) ont recours à Dropbox Business pour collaborer, qu’elles se trouvent en mobilité ou dans leurs différents bureaux dans le monde.

Plus d’informations et le témoignage vidéo d’Expedia sur Dropbox Business 
(https://www.dropboxbusinessblog.fr/expedia-accelere-developpement-a-linternational-dropbox-business/)

 

1 2 3 4