La sécurité informatique – une obligation pour les entreprises

#sécurité #données #TPE #PME

La sécurité informatique – une obligation pour les entreprises

La sécurité des données est indispensable pour votre entreprise. L’intrusion d’un pirate dans votre système informatique peut vous coûter très cher : perte de vos données, blocage de votre activité, rançon, fuite de documents confidentiels…

Pour remédier à ces problèmes Orange vous propose la Suite de Sécurité Pro.

 

Protégez vos données contre les ransomwares grâce à AdBackup d’Oodrive

#Sauvegarde #DonnéesPersonnelles #Ransomware #Cybersécurité
Protégez vos données contre les ransomwares grâce à AdBackup d’Oodrive

ransomware
Tous les experts en cybersécurité sont unanimes. 2016 aura été l’année des ransomwares. McAfee Labs a annoncé que ses chercheurs avaient détecté 1,3 millions de nouveaux ransomwares uniquement au deuxième trimestre 2016. Et en 2017, le nombre d’attaques ne devrait pas faiblir. La menace est omniprésente et elle touche aujourd’hui toutes les entreprises, les grands groupes comme les PME.

 

 

L’une des mesures indispensables à mettre en place pour lutter contre les ransomwares est la sauvegarde en ligne, qui reste le seul moyen de garantir une restauration immédiate et complète des données et d’assurer, en plus d’une sécurité et d’une confidentialité totale, une reprise d’activité en cas d’incident.

Une solution de sauvegarde, une fois installée, ne demande que peu d’investissement, en termes de temps notamment, pour les utilisateurs. Mais les hackers trouvent sans cesse de nouvelles façons de pénétrer dans les systèmes d’information des entreprises. Dans le cadre de leur politique de sauvegarde, elles ont donc tout intérêt à utiliser toutes les fonctionnalités à leur disposition. Comme le « mode restreint » par exemple proposé par AdBackup, une solution du groupe Oodrive. Grâce à cette option, mise en place très facilement, il devient impossible de supprimer un jeu de sauvegarde. Aucune modification ne peut être apportée aux données sauvegardées. Elles peuvent uniquement être consultées.

Oodrive lève 65 millions d’euros pour financer sa croissance

#Cloud #Croissance #DonnéesSensibles #Levéedefonds

Oodrive lève 65 millions d’euros pour financer sa croissance

levee-de-fond
Oodrive, le partenaire de confiance pour la gestion des données sensibles, a finalisé un protocole d’investissement avec les investisseurs français Tikehau Capital, MI3 et NextStage dans le cadre d’une levée de fonds de 65 millions d’euros.

 

Cette levée de fonds, la plus importante pour un éditeur de logiciel français non coté, va permettre au groupe de renforcer sa position de leader indépendant sur le marché français et européen et d’accélérer sa croissance à l’international.

« Nous sommes ravis d’accueillir Tikehau Capital, MI3 et NextStage comme nouveaux investisseurs. Ce financement récompense la formidable détermination des équipes d’Oodrive qui ont toujours su placer l’innovation et la satisfaction client au cœur de leurs ambitions », se réjouit Stanislas de Rémur, Président et cofondateur d’Oodrive.

Le besoin croissant en solutions de collaboration d’entreprise dans des environnements de plus en plus mobiles, confidentiels et sécurisés a généré une forte accélération de la demande pour les solutions Oodrive. De plus, l’évolution des cadres réglementaires nationaux et européens relatifs à la protection des données personnelles et d’entreprises, accentue la nécessité pour les professionnels de s’équiper de solutions leur permettant de répondre à ces nouvelles obligations.

Oodrive souhaite saisir cette opportunité afin de s’imposer rapidement en Europe comme l’alternative incontournable aux solutions non conformes à ces réglementations. Cette nouvelle levée de fonds permettra également au groupe de renforcer son offre produit et de mieux accompagner ses clients en France comme à l’étranger.

« Cette levée de fonds record est une reconnaissance pour tous les collaborateurs d’Oodrive. Je suis également très fier que l’innovation puisse être financée à de tels niveaux par des investisseurs français », ajoute Stanislas de Rémur.

Avec ce  nouveau financement, les trois fondateurs de la société, Stanislas de Rémur, Edouard de Rémur et Cédric Mermilliod restent majoritaires dans le capital du groupe Oodrive.
En savoir  plus : www.oodrive.fr

 

 

 

Top Management : assurez la confidentialité et la sécurité de vos données stratégiques par Oodrive

#confidentialité #sécurité #TransformationNumérique #cyberattaques
Top Management : assurez la confidentialité et la sécurité de vos données stratégiques par Oodrive

Avec les cyberattaques qui se multiplient, les entreprises, et particulièrement leurs instances de gouvernance, doivent protéger leurs données.

pexels-photo-convertimageUne étude récente (VMware – 2016) indique qu’à peine 11% des dirigeants français considèrent la cybersécurité comme une priorité. Pourtant, une attaque peut avoir des conséquences majeures sur la poursuite de leurs activités. Informations sur les salariés, brevets, données clients, bilans financiers… Toutes ces informations valent de l’or. D’où la nécessité de mettre en place des outils adaptés pour les protéger.

 

Les Comités de direction, les Conseils d’Administration et les Conseils de Surveillance sont l’occasion pour les participants de traiter un certain nombre de sujets sensibles. On y  échange des informations déterminantes, qui influent sur les axes de développement de la société : définition de la stratégie commerciale ou marketing, décisions financières ou organisationnelles, gestion des crises, suivi des investissements, etc.

La confidentialité et la sécurité ne sont pas les seuls défis auxquels les dirigeants sont confrontés durant leurs séances. En effet, ils doivent créer un cadre propice à des débats productifs : offrir à chacun la possibilité d’intervenir, favoriser la participation malgré les agendas chargés et la distance géographique qui parfois sépare les membres et enfin mettre à disposition de tous des outils adaptés pour préparer les réunions efficacement.

Aujourd’hui, des outils existent pour accompagner le cycle de vie de ces réunions. Des solutions Cloud ont été spécifiquement conçues pour les besoins des instances de gouvernance. Ces plateformes proposent un espace sécurisé qui centralise en un lieu unique les participants, les échanges et les documents liés à une réunion de Top Management.

La boardroom virtuelle d’Oodrive permet notamment d’échanger des fichiers et des messages sans risque d’interception par un tiers, depuis l’établissement d’un ordre du jour jusqu’à la mise à disposition du compte-rendu.

Découvrez comment favoriser l’organisation des réunions des instances de gouvernance en garantissant une confidentialité optimale

Découvrez comment le Medef a opéré la dématérialisation de ses méthodes de travail grâce à la solution d’Oodrive

Rapport Européen sur la Confidentialité des Données de Symantec : Les entreprises ne sont pas prêtes pour le RGPD (et ne le seront peut-être pas)

#Cybersécurité #GDPR #RGPD #vieprivee #confidentialite #protectiondesdonnées #securiteinformatique

Les entreprises françaises, tout comme les allemandes et les britanniques, ont une compréhension partielle du Règlement Général sur la Protection des Données personnelles (RGPD). Les freins culturels et technologiques peuvent impacter négativement leurs revenus.

Les résultats du « Rapport Européen sur la Confidentialité des Données » de Symantec révèle que 96 % des entreprises françaises, allemandes et britanniques n’ont qu’une compréhension partielle du Règlement général sur la Protection des Données personnelles (RGPD).

Menées auprès des décideurs informatiques et des dirigeants de 900 entreprises en France, en Allemagne et au Royaume-Uni, l’étude montre notamment que 92 % des sociétés françaises sont inquiètes quant à leur capacité à être en conformité avec le RGPD. 22 % des personnes interrogées en France (23 % dans les autres pays) pensent que leur entreprise ne sera soit pas du tout soit seulement partiellement en conformité avec le RGPD d’ici 2018.

symantec

 

Ce manque d’assurance de respecter la date butoir de mai 2018 implique pour les entreprises un risque de s’exposer à de lourdes pénalités qui pourraient entraver leur activité et prospérité. 75 % des entreprises françaises n’estiment pas que leur capacité à respecter ces éléments est un facteur déterminant pour leurs clients, alors même que les demandes relatives à la sécurité des données concernent 44,5 % des transactions.

 

 

 

Le rapport montre également que de nombreuses entreprises n’ont pas encore commencé à travailler sur les changements culturels et organisationnels nécessaires avant mai 2018.  Les premières mesures seront le recrutement de personnel informatique : 39 % des entreprises françaises prévoient d’y avoir recours, la refonte complète des stratégies de sécurité (35 %) et l’augmentation des formations en sécurité (43%).

Les Français se montrent plus enthousiastes quant à l’avantage concurrentiel induit par le RGPD : 43 % contre 30 % de leurs homologues européens, un enthousiasme du reste plus prégnant chez les dirigeants d’entreprise que chez les décideurs informatiques.

Vous pouvez accéder au Communiqué de Presse produit par Symantec

1 2