Rencontres régionales transition numérique

Les prochaines rencontres régionales de la Transition Numérique auront lieu le 19 Novembre de 8h30 à 18h à l’IUT Louis Pasteur – 1 Allée d’Athène – 67300 Schiltigheim

Un HUB de démonstration des 7 piliers pour votre croissance numérique, des ateliers TV et des conférences.

Inscrivez-vous dès maintenant !  http://www.alsace-itdays.com/forum/1180/5493/0/rencontres-regionales-transition-numerique.html

Réagir face à un parasitisme économique à distance

Dans un environnement concurrentiel de plus en plus fort multiplié par des moyens de communication toujours plus efficaces, le parasitisme économique est un véritable danger qui peut menacer la vie de de nombreuses TPE/PME françaises. Entr’UP, un client deCaptain Contrat qui propose une plateforme de mise en relation entre porteurs de projets et collaborateurs potentiels, en a fait l’amère expérience au cours de l’année 2015. Décryptage d’une situation de crise pas toujours facile à gérer pour un dirigeant d’entreprise, surtout à distance.

image captain contrat

En voyage au Canada en avril 2015, Vincent MENDES, cofondateur de la société Entr’UP, découvre un matin en consultant ses emails une avalanche de messages de la part de ses partenaires. La cause ? Un email reçu la veille de la part d’une société inconnue, décrivant la société Entr’up comme une arnaque fondée par « des amateurs sans expérience ».  « Ils ont cherché à nous discréditer complètement ! »témoigne le jeune chef d’entreprise.

Après quelques recherches, Vincent découvre que cette même société a usurpé le design de leur site internet en reprenant les mêmes codes couleurs et l’argumentation d’Entr’UP au mot près. Il s’aperçoit également qu’un article de blog a été rédigé, à l’instar de l’email envoyé aux partenaires, cherchant à entacher la notoriété et la crédibilité de sa société.

 

Malgré de bonnes relations avec ses partenaires, Vincent apprend que l’un d’entre eux décide de couper court à toute relation commerciale, refusant de faire appel à ses services. C’est un véritable coup dur.

Ayant déjà réalisé son pacte d’associés et ses CGU chez Captain Contrat, Vincent renseigne depuis le Canada toutes les informations nécessaires sur le site captaincontrat.com pour une mise en demeure. Un avocat partenaire le rappelle dans la foulée. Après avoir analysé l’ensemble de la situation, l’avocat rédige une lettre de mise en demeure et l’envoie directement à la société mise en cause. Quelques jours plus tard, la société accusée retire l’ensemble des éléments parasitaires, un soulagement pour Entr’UP. La lettre de mise en demeure a donc fait son effet et la crédibilité de l’avocat lui a permis de renforcer ses relations commerciales ! Un mal qui finit, heureusement, bien.

Les Rencontres Régionales Transition Numérique

Un tour de France est organisé avec le soutien d’Axelle Lemaire – secrétaire d’état au numérique – événement durant lequel les entreprises peuvent échanger avec leurs partenaires locaux et découvrir des solutions innovantes pour débuter ou accélérer leur Transition Numérique.

Le « HUB » Transition Numérique, un démonstrateur de la Transition Numérique en 7 piliers :

1- Piloter votre entreprise de demain

2- Piloter et sécuriser vos données

3- Mettre en oeuvre une stratégie numérique d’acquisition de clients

4- Entrer dans la 3ème révolution industrielle

5- Profiter des objets connectés pour développer votre business

6- Collaboratif et mobilité : s’inscrire dans les modèles économiques émergents

7- Passer au commerce connecté

Des ateliers de 45 minutes pour mieux comprendre les enjeux de la Transition Numérique

Des plateaux TV de 15 minutes avec le témoignage des acteurs du Numérique

Pour en savoir plus et vous inscrire c’est ici ! 

Les Labs d’Innovation

#labs #innovation

Depuis ces dernières années, en matière d’innovation on assiste à un phénomène aussi étonnant par son ampleur que soudain, la création de « labs ». Et ce mouvement semble se développer et même s’accélérer : on a d’abord vu l’apparition des « living labs », ces dispositifs d’open innovation dont la vocation est d’expérimenter et de co-créer avec les usagers. Le réseauENoLL (European Network of Living Labs) qui a démarré en 2006 regroupe aujourd’hui plus de 400 living labs.

Rien qu’en France, France Living Labs rassemble une cinquantaine de membres. Le concept a même essaimé hors d’Europe puisque l’on trouve des living labs sur les 5 continents… et actuellement démarre le réseau francophone des living labs. Pratiquement en même temps émergeaient les fablabs, ces ateliers de fabrication numérique dans lesquels on peut imaginer et fabriquer des prototypes de nouveaux produits. En 2009 se créait en effet à Toulouse Artilect, le premier Fablab français.

Actuellement, il y aurait environ  une centaine de Fablabs en France. Mais ce qui est nouveau et significatif, c’est que les grandes entreprises deviennent elles-mêmes adeptes des « labs ». Il semblerait que chaque entreprise veuille créer son propre lab en interne. Le phénomène prend donc de l’ampleur ainsi qu’une tournure plus professionnelle et business. Il existe même une association regroupant les fablabs d’entreprises industrielles (Fab&Co).

Quelles sont les raisons expliquant ce phénomène ? D’abord les labs sont considérés comme des leviers efficaces pour innover plus rapidement, et souvent en rupture. Etant en marge et même généralement autonome par rapport au reste de l’organisation qui le porte, un lab permet de défricher de nouveaux territoires, d’aider à diversifier le core business vers de nouvelles activités. Ils permettent de mieux piloter l’innovation en optimisant les interactions avec les partenaires externes. De plus, avec un fonctionnement et un état d’esprit s’inspirant du monde des startups, les labs introduisent dans les entreprises une nouvelle culture, plus entrepreneuriale et plus agile. Ils instillent de la créativité, de la transversalité et ont ainsi un impact positif sur le reste de l’organisation.

Les labs fleurissent donc dans tous les domaines, aussi bien dans les entreprises les plus industrielles (Airbus, Total, Bouygues, Alcatel…) que dans celles tournées vers les services et les secteurs grand public (Seb, Leroy-Merlin, Axa, Cardif, etc.).

Mais au-delà d’une tendance qui pourrait relever d’un effet de mode et même se traduire par une « bulle » des labs, comment tirer le meilleur parti de ces démarches ?

Ce phénomène des labs fait l’objet du 1er Forum des Labs d’Innovation, dans le cadre de la deuxième édition de l’Innovation Ecosystems Agora, le 17 novembre prochain au Pôle Léonard de Vinci à La Défense. Des études sur le sujet seront présentées ainsi que des retours d’expérience, des analyses de bonnes pratiques, les facteurs-clés de succès, etc.

Informations et inscription : www.innovation-ecosystems-agora.net.

1 2