Le Programme Transition Numérique

Lancé par le Gouvernement en 2012, le programme « Transition Numérique » aide les TPE et les PME à s’approprier les nouveaux usages numériques et à intégrer ces technologies pour améliorer leur compétitivité. 

Pour ce faire, « Transition Numérique » s’appuie sur un maillage territorial de plusieurs centaines de Conseillers au Numérique du secteur public et des consultants du secteur privé au contact direct des entreprises.

Ces Conseillers, qui viennent notamment des Centres de Ressources, des Chambres de Commerce et d’Industrie, des Chambres de Métiers et de l’Artisanat,  des offices de tourisme, des centres de gestion agréés et des Espaces Publics Numériques alimentent les TPE et les PME en informations, documentations, formations… sur les bonnes pratiques digitales.


Programme Transition Numérique – Interview d’Aurélie Gracia – Cheffe du Bureau des Usages du Numérique, Direction Générale des Entreprises (DGE) via les cafés économiques de Bercy

Les Partenaires du programme

Outre la DGE (Direction Générale des Entreprises) différents partenaires publics et institutionnels soutiennent le programme Transition Numérique afin de soutenir les entreprises dans leur approche du numérique

logoRezoL’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA)
L’APCMA est l’établissement public national fédérateur des chambres de métiers et de l’artisanat. Elle est composée des présidents des chambres de métiers représentant les régions, les départements et les sections et est au service des chambres de métiers et de l’artisanat.

En partenariat avec les organisations professionnelles, l’APCMA agit pour que la place de l’artisanat soit reconnue à part entière dans l’économie et que les intérêts des entreprises artisanales soient pris en compte dans les programmes de développement, les lois et réglementations.
Présentes sur tout le territoire, les chambres de métiers accompagnent les entreprises artisanales pour les aider à se développer, à améliorer leur compétitivité et leur pérennité. Sur de nombreux sujets (formation, économie, juridique, administration, statut, etc.), les chambres ont développé une expertise et des services adaptés à chaque public (apprenti, chef d’entreprise, créateur/repreneur/cédant, demandeur d’emploi).

L’artisanat en chiffres

  • 1 069 000 entreprises
  • 300 milliards d’euros de chiffre d’affaires
  • 3,1 millions d’actifs
  • 200 000 apprentis formés dans les entreprises artisanales chaque année

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’APCMA

ImpressionAssociation Transition Numérique Plus (ATN+) 

L’Association « Transition Numérique Plus » a pour mission d’alimenter les Conseillers au Numérique en information, formation, documentation…. pour qu’ils puissent mieux répondre aux demandes des entreprises.

« Transition Numérique Plus » regroupe des industriels de l’informatique (éditeurs de logiciels, constructeurs, société de services, consultants, etc.) proposant des produits ou des services aux TPE & PME et des institutionnels (syndicats professionnels, associations sectorielles, etc.).

Pour en savoir plus, rendez-vous sur Association Transition Numérique Plus

cinov-it

Le CINOV-IT
Quand on parle de « Consultants Privés du Numérique », on fait typiquement référence à la multitude des cabinets de Conseil et d’Ingénierie, disséminés à travers la France, dont le principal métier est d’accompagner les TPE & PME dans l’évaluation précise de leurs besoins et dans la mise en œuvre de solutions adéquates capitalisant sur les avancées des technologies numériques.

Des cabinets dotés de compétences et d’expérience significative dans le domaine du Numérique (aussi bien sur le plan technologique qu’organisationnel). Une expertise métier doublée d’un savoir-faire méthodologique qualifie donc de fait le Consultant Privé comme interlocuteur de choix pour permettre aux TPE/PME de réussir opérationnellement leur transition ou transformation numérique et d’atteindre leurs objectifs de développement (notamment en matière de compétitivité et d’image de marque, vecteurs premiers de meilleures ventes et productivité). Le secteur des Consultants du Numérique Privés n’étant pas réglementé – comme l’est par exemple celui des Juristes ou des Comptables – les syndicats et associations professionnelles comme CINOV-IT ont un rôle clé : donner confiance aux entreprises en faisant adopter à leurs adhérents Consultants Privés une charte déontologique régissant les bonnes pratiques en tant que prestataires du numérique.

Depuis plusieurs années, les autorités publiques recherchent désespérément des leviers de croissance économique pour favoriser la création d’emplois en France. De l’ordre de 92% des entreprises spécialisées dans le secteur du numérique sont des entreprises de moins de 20 salariés, gisement d’expertises sous exploité et vrai potentiel d’emploi  dans les territoires.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du CINOV-IT

logo-fcgaLa Fédération des Centres de Gestion Agréés (FCGA) représente 100 Centres de Gestion Agréés, regroupant près de 300 000 petites entreprises, soit près de 50 % de cette population imposée au BIC (Bénéfice Industriel et Commercial). Elle est un acteur incontournable et privilégié dans le domaine de la formation, la diffusion d’informations, la connaissance des données du tissu économique des petites entreprises.

De par sa position centrale dans l’environnement économique du chef d’entreprise (Experts-Comptables, Organismes Consulaires, DGE, … ), la FCGA a très tôt œuvré pour la diffusion du numérique en France. Connectée dès 1996, elle a créé son premier site web en 1998, développé un progiciel de site Clé en main en 1999 pour les CGA. La dimension d’évangélisation et de diffusion d’informations a été très vite au cœur de ses préoccupations. Elle a conçu et participé à des expériences avant-gardistes et inédites (privatisation d’une rame TGV wifisée et équipée d’ordinateurs en vue d’un travail collaboratif, dès 2004, …).
Son premier Blog date de 2005. Elle est présente dans les principaux réseaux et médias sociaux (Facebook, Twitter, Google+,Youtube, Dailymotion, etc.).
Membre du Comité de pilotage des programmes gouvernementaux «  Passeport pour l’économie Numérique » en 2006 et « Transition Numérique » en 2012, elle participe sans cesse à toutes les initiatives visant à développer le numérique en France. Elle a reçu le « Trophée Coup de Cœur » en 2010 de l’Association pour le Développement du Numérique en France, pour son action dans ce domaine. LA FCGA a créé un prix spécial « nouvelles technologies », parrainé par la DGE, dans le cadre de la remise des trophées annuels des « Ailes de la TPE ». L’action principale de la FCGA dans le domaine du numérique consiste à former les collaborateurs de CGA et les petites entreprises. Les CGA dispensent plus de 200 000 heures stagiaires de formation par an, dont plus de 10% sont consacrées au numérique (hors informatique de base). De nombreuses animations sont réalisées dans l’objectif d’aider les petites entreprises à prendre conscience de l’enjeu et des opportunités que leur donne le numérique (impression, 3D, commerce connecté, réalité augmentée, objets connectés, mobilité, etc.
Pour en savoir plus, rendez vous sur le site de la FCGA

ODEC_Logos_Conseil_QOrdre des Experts-Comptables L’expert-comptable accompagne les entreprises au quotidien pour répondre à tous leurs besoins, quels que soient leur nature, notamment dans le domaine comptable, fiscal, de gestion administrative, etc.

Il est donc souvent le premier interlocuteur pour les conseils et le choix des outils numériques au service de l’activité de son client. Acteur de la dématérialisation, l’expert-comptable connait les technologies de l’information et assiste ses clients dans leur mise en œuvre.

L’Ordre des expert-comptables s’implique dans le programme Transition Numérique pour apporter son expertise sur les télédéclarations, mais aussi sur les processus de dématérialisation administrative comme les factures électroniques, le bulletin de paye numérique ou encore la signature électronique.

L’Ordre est aussi acteur de la formation de ses membres pour qu’ils restent les conseillers privilégiés de leurs clients dans tous les domaines, y compris le numérique.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’Ordre des Experts-Comptables

logo des Offices de Tourisme de France-PANTONE(V2)
Offices de Tourisme de France, Fédération Nationale des Offices de Tourisme et Syndicats d’initiative, travaille avec ses 2500 Offices de Tourisme au développement du tourisme sur le territoire national. Les Offices de Tourisme travaillent essentiellement autour de 4 missions : l’accueil, l’information des visiteurs, la promotion des destinations et enfin la coordination des acteurs locaux. La révolution numérique a grandement impacté le secteur du tourisme, avec un parcours voyageur totalement bouleversé, des relations clients plus instantanées, un besoin d’information adapté…Face à ce changement de paradigme, les Offices de Tourisme ont lancé dès 2009 un ambitieux projet de formation de leur personnel, pour faire face à ces nouvelles problématiques et pour aider les partenaires touristiques locaux dans leur transformation numérique. C’est ainsi que plus de 1000 salariés du réseau des Offices de Tourisme ont été formés à l’Animation Numérique de Territoire, dont l’objectif principal est d’accompagner les professionnels de la filière tourisme à mieux comprendre et appréhender le numérique dans le cycle du voyageur connecté (avant, pendant et après le séjour).

Le programme national Transition Numérique répond aux mêmes objectifs que l’Animation Numérique de Territoire, il nous permet en plus de travailler avec d’autres acteurs, d’autres filières et de faire reconnaître le rôle des Offices de Tourisme dans le développement économique français. A ce jour près de 200 Animateurs Numériques de Territoire sont impliqués dans le programme Transition Numérique.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site des Offices de Tourisme de France

SFIBvectoriseRG (3)Syndicat de l’Industrie des Technologies de l’Information (SFIB)
Dans l’esprit de favoriser le développement de l’industrie des Technologies de l’Information et des services associés en France, le SFIB constitue l’espace privilégié de réflexion et de concertation de la profession.

 

Ses activités sont articulées autour des trois métiers principaux : le traitement de l’information, le traitement du document/bureautique et le traitement du courrier.

Le SFIB représente une vingtaine d’entreprises membres.

Dans ce cadre, le SFIB assure la représentativité de ses adhérents et la défense de leurs positions auprès d’organismes privés et publics (France / Europe), dont les décisions peuvent avoir des incidences sur  le développement des entreprises du secteur.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du SFIB

5 thoughts on “Programme

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *